Simulation et systèmes pour centrales

Nos solutions de simulation, assistées par la suite inégalée des produits de simulation Orchid® suite de L3 MAPPS, sont beaucoup plus que de simples outils d'entraînement. Elles permettront à votre équipe d'ingénieurs d'atteindre de nouveaux sommets quant à l'approche des problèmes liés à la conception du groupe propulseur, aux failles procédurales et à l'amélioration de la fiabilité.

Simulateurs à portée totale

Systèmes supérieurs de formation du chef de file international en matière de simulation

Les simulateurs de L3 MAPPS fournissent une formation supérieure et ancrée dans la réalité des centrales. L3 MAPPS offre un large éventail de produits et de services, y compris les simulateurs à portée totale, les simulateurs de tâches partielles, ainsi que la modernisation et la mise à niveau des simulateurs. Nous élaborons des systèmes clés en main, des composantes précises et des outils de conception de simulateurs selon les besoins du client. L3 MAPPS, une entreprise œuvrant à l'échelle internationale, qui est un chef de file du secteur et qui peut fournir tout type de soutien au client, assure le succès de vos projets de simulateur. Nos simulateurs offrent une fidélité de simulation de qualité supérieure et une formation de haute qualité et fournissent aux stagiaires et aux instructeurs des outils conviviaux pour comprendre, contrôler et explorer des systèmes de centrale complexes.

Les environnements supérieurs de formation de nos simulateurs procurent des avantages certains à l'opérateur en matière de licence, d'optimisation des procédures opérationnelles de la centrale et de réduction des coûts. Les opérateurs entraînés dans les environnements de simulation de L3 MAPPS acquièrent les connaissances nécessaires pour augmenter la performance de la centrale, minimiser les temps d'arrêt et réaliser avec assurance des interventions d'urgence. Les utilisations du simulateur comprennent l'entraînement interactif d'équipe, la gestion d'incidents critiques, les tests de conception de centrale et l'optimisation du démarrage et de l'arrêt. La qualité de reproduction des contrôles matériels et des panneaux virtuels d'écrans tactiles de L3 MAPPS permettent de produire des environnements de contrôle réalistes et crédibles. La réponse en temps réel que reçoivent les interventions de l'opérateur, de même que les commandes interactives de l'instructeur assurent l'efficacité et la flexibilité maximales de la formation. Tout scénario, indépendamment du degré de complexité ou de dangerosité qu'il pourrait présenter dans une véritable centrale, peut être reproduit, surveillé et modifié en temps réel, procurant ainsi un outil précieux pour l'entraînement et pour les services d'ingénierie de la centrale. Notre engagement à l'égard de nos clients dépasse largement les normes d'industrie. Le programme unique de transfert de connaissance de L3 MAPPS permet aux clients d'acquérir l'expertise du simulateur et une confiance totale à son égard. Les utilisateurs peuvent implémenter directement dans le simulateur des modifications afin de refléter fidèlement des modifications apportées à la centrale, de développer leurs programmes de formation et d'étendre l'utilisation du simulateur à d'autres secteurs.

Utilisations et avantages

Formation au meilleur coût pour les volets suivants:

  • Opérateurs chevronnés et nouveaux employés
  • Exploitation et contrôle de la centrale dans son ensemble et de chacun des systèmes
  • Amélioration de l’interaction et du rendement de l'équipe
  • Mise en œuvre d'un plan d’urgence et gestion des incidents
  • Contrôle des défaillances et des situations transitoires
  • Familiarisation avec le système de contrôle‑commande
  • Entraînement et tests informatiques de processus de la centrale
  • Formation sur simulateur en classe

Autres avantages:

  • Optimisations des opérations, y compris les activités de démarrage et d'arrêt
  • Moins d’interruptions non planifiées
  • Amélioration de la sécurité de la centrale
  • Facilité de mise à niveau du simulateur et de son actualisation à l’égard de la centrale
  • Configurations multiples sur un seul simulateur
  • Analyse des répercussions sur la centrale des défaillances d’équipements ou d’instruments
  • Efficacité de la planification de la conception de la centrale et des mises à niveau
Fermer

Mises à niveau des simulateurs

Prolonger la durée de vie de votre simulateur

Il existe de nombreux simulateurs de centrales nucléaires dans le monde entier qui ont été développés par diverses entreprises. Les progrès rapides de la technologie informatique permettent désormais aux propriétaires de simulateur de tirer la valeur maximale de leur outil grâce à des mises à niveau rentables. Les progrès dans le domaine des simulateurs sont stimulés par l’évolution des besoins de formation, l’augmentation des attentes à l’égard de la fidélité, les normes en évolution, les modifications et le prolongement de la durée d’exploitation des centrales.

De nos jours, vous pouvez adapter économiquement votre simulateur à l’évolution des technologies de fine pointe.

La première phase de la mise à niveau d’un simulateur comporte généralement la mise à niveau des principales plateformes du simulateur, notamment l'ordinateur de simulation, le poste d'instructeur et/ou le système d'interface de panneaux. L3 MAPPS propose un éventail de solutions pour satisfaire aux critères de mises à niveau de sa clientèle. Chaque client possède ses propres exigences – et notre solution est adaptée aux besoins de chacun de nos clients.

  • Remplacement des ordinateurs de simulation

    La plupart des simulateurs sont équipés d’ordinateurs désuets sur lesquels sont installés des systèmes d'exploitation propriétaires. Ces ordinateurs aux ressources informatiques limitées sont pratiquement dépourvus de toute extensibilité.

    L3 MAPPS adapte la plateforme des ordinateurs de simulation avec des systèmes ouverts de type ordinateur personnel (PC). Un serveur ou un poste de travail PC qui agit comme ordinateur de simulation représente une solution économique, évolutive et facile à maintenir. Cela dit, il y a d'autres moyens d’atteindre les résultats voulus en tenant compte des stratégies d'entreprise du client, de ses besoins en TI et des ressources à sa disposition. Les mises à niveau d’ordinateurs de simulation et les systèmes associés d'exécution du simulateur de L3 MAPPS sont proposés sur un éventail de systèmes d'exploitation – systèmes Microsoft Windows divers ou Linux.

    Remplacement des postes d’instructeur

    Dans le cadre du remplacement des ordinateurs de simulation, il est naturel que les attentes soient plus nombreuses à l’égard du poste d’instructeur – le centre de commande du simulateur. L3 MAPPS fournit le Orchid® Instructor Station (Orchid® IS), un poste d'instructeur puissant qui donne véritablement à l'instructeur le plein contrôle de la gestion de session du simulateur. Orchid® IS est disponible sur PC équipé du système d'exploitation Windows. Afin enrichir l'expérience de l'instructeur et celle de l’activité d’apprentissage dans son ensemble, des graphiques haut de gamme de commandes de centrale de L3 MAPPS (panneaux virtuels) et des schémas de systèmes actifs assurent une flexibilité et une convivialité supplémentaires. Les instructeurs peuvent également utiliser sur le simulateur des panneaux virtuels photo-réalistes et des schémas de systèmes pour surveiller la réponse du panneau de commande et pour introduire des défaillances ou des modifications de signaux.

    Les panneaux virtuels et les schémas de systèmes peuvent également être manipulés par des stagiaires pour effectuer des opérations simulées de centrale sur le simulateur à échelle réelle. Afin d’offrir encore plus d’avantages, il est possible d’utiliser exactement les mêmes graphiques de simulation sur d'autres ordinateurs autonomes pour qu’ils agissent comme simulateurs de formation en classe.

    Système d’interface de panneaux

    Les simulateurs sont équipés de divers systèmes d'interface (E/S), selon le fournisseur d’origine et les technologies de système d'interface disponibles à l’époque du développement du simulateur. Le système d'interface est un élément crucial de tout simulateur à portée totale de centrales nucléaires puisqu'il fait fonction de passerelle entre l'ordinateur de simulation et la plupart des commutateurs, des indicateurs et des dispositifs avertisseurs sur les panneaux de la salle de commande de simulateur. De nos jours, la puissance de traitement et les technologies informatiques avancées font en sorte que rien ne justifie de se satisfaire de temps de réponse autre que le temps réel. Chez L3 MAPPS, nous avons fait nos preuves pour ce qui est d’équiper des simulateurs avec des systèmes d'interface fiables et divers systèmes d'interface tiers, tout en respectant les préférences et le budget des clients.

Fermer

La deuxième phase de mise à niveau du simulateur nécessite généralement le déploiement de ressources informatiques supplémentaires afin d’améliorer la fidélité de la modélisation, une fois le remplacement d'ordinateur de simulation validé. Les premiers modèles de systèmes qui doivent être mis à niveau sont le système du cœur du réacteur et le système nucléaire d'alimentation en vapeur, puisque ce sont ces mises à niveau qui produisent au meilleur coût les plus importantes améliorations quant à la fidélité. Lors de la deuxième phase, il est également courant d’inclure d'autres mises à niveau de modèles, au besoin, telles que l'amélioration du confinement et des modèles de chauffage, ventilation et climatisation (HVAC).

  • Remplacement du modèle du cœur du réacteur

    L3 MAPPS’ CometMCet Comet PlusMC de L3 MAPPS représentent des modèles avancés de simulation de cinétique neutronique de réacteur fondés sur une application rigoureuse des principes élémentaires de la physique et sur des techniques numériques avancées. Les modèles ont été installés dans le monde entier sur de nombreux simulateurs actuellement certifiés pour la formation.

    Orchid® Core Builder (Orchid® CB) est un utilitaire dynamique de création et de validation faciles des données de réacteur propres au cycle et permet aux utilisateurs de surveiller, en temps réel, toutes les mesures quantitatives utiles du cœur du réacteur à l’aide de cartes et de représentations bidimensionnelles et tridimensionnelles. Orchid® CB peut s’exécuter sur des simulateurs de L3 MAPPS et des simulateurs de tiers.

    Modèles avancés de système nucléaire d'alimentation en vapeur

    L3 MAPPS’ advanced thermal-hydraulic model (ANTHEMMC) de L3 MAPPS est fondé sur une application rigoureuse des équations de masse, d’inertie et de conservation d'énergie et sur des techniques numériques implicites combinées avec les dernières avancées de la technologie informatique. ANTHEM a été installé et validé avec succès sur de nombreux simulateurs et sur des mises à niveau de simulateur actuellement certifiés pour la formation.

    ANTHEM2000MC intègre le modèle ANTHEM qui a fait ses preuves dans (Orchid® ME) un environnement de simulation graphique qui offre à l’utilisateur une visibilité et des procédures de maintenance supérieures.

Fermer

Une fois la haute fidélité des modèles de systèmes principaux assurée, il est avantageux de recourir à d'autres technologies informatiques qui permettront au propriétaire du simulateur d’avoir le plein accès à la technologie la plus récente, garantissant ainsi la fiabilité à venir de ses opérations de simulation – pour l’ensemble des systèmes simulés.

  • Haute performance de tous les modèles de simulation

    Le propriétaire du simulateur peut dicter le rythme des améliorations, qu’il s’agisse de la mise à niveau du poste de sectionnement électrique, du circuit d'eau d'alimentation ou de tout autre modèle. De plus, tous les modèles sont développés entièrement graphiquement à l’aide de symboles graphiques des composantes de votre centrale. Ces symboles sont tirés de librairies étendues de composants que L3 MAPPS s’emploie à bâtir depuis plus de 15 ans. Cette méthode d’implémentation de modèle est rendue possible grâce à l'environnement de simulation Orchid® ME de L3 MAPPS et permet aux utilisateurs de facilement tenir à jour leurs modèles à l’égard des modifications courantes de la centrale. Orchid® ME fonctionne sur les simulateurs de L3 MAPPS et de tiers.

    Orchid® ME produit une représentation réaliste de la centrale entière, dans laquelle chaque composante est reliée interactivement. Les variables de chaque composante (température, écoulement, pression, etc.) sont contrôlées, surveillées et enregistrées en temps réel.

    Aucune connaissance de la programmation n’est requise. L’utilisateur peut simplement placer ou déplacer les composantes sur l'écran et Orchid® ME produit automatiquement les modèles de simulation sous-jacents. Les modèles Orchid® ME sont des représentations dynamiques, graphiques des conceptions ou des modifications proposées de la centrale complétés par des commandes interactives.

    Les développeurs de systèmes, les opérateurs et les instructeurs sont libres d'explorer et de mettre à l’essai de nouvelles configurations, des procédures opérationnelles et des scénarios prédictifs par simulation sans aucun calcul complexe ni codage. Orchid® ME est un outil puissant pour améliorer l'efficacité de la centrale sans perturber son fonctionnement avant l’évaluation et la validation des modifications.

    Au titre de la formation, les avantages comprennent une réelle flexibilité et un contrôle total des programmes et des objectifs de formation présents et futurs.

Fermer

La quatrième phase de mise à niveau sert à remplacer le système d’information ou de contrôle du simulateur. La simulation et la stimulation sont deux méthodes qui permettent d’assurer que l’ordinateur de processus de la centrale (PPC) ou le système de contrôle distribué (DCS) s’affiche et fonctionne exactement de la même façon qu’à la centrale, et qu’il réponde à toutes les commandes de simulateur. Ces deux méthodes s’appliquent tant à la mise à niveau du PPC, qu’à l’installation d’un nouveau DCS à la suite de la modernisation d’une centrale.

  • Simulation ou stimulation

    Dans le cas de la stimulation, l'équipement du fournisseur d’origine est utilisé comme partie intégrante du simulateur et une application logicielle est développée pour permettre à l'équipement de communiquer avec l'ordinateur de simulation et d’exécuter ses commandes.

    Dans le cas de la simulation, L3 MAPPS utilise son progiciel Orchid® Control System (Orchid® CS). Le fondement de Orchid® CS repose sur un système d’acquisition et de contrôle des données en temps réel qui est composé de nœuds géographiquement distribués utilisés pour la surveillance et l'automatisation de sous-stations électriques, de centrales nucléaires, de centrales hydroélectriques et de centrales à combustible fossile. Son architecture bien intégrée offre aux clients une solution complète, qui comprend notamment les dispositifs E/S, la redondance et les interfaces utilisateurs. Orchid® CS est disponible sur Windows.

    La solution de simulation de L3 MAPPS dépend des fonctions de contrôle du système Orchid® CS pour fournir la fonctionnalité nécessaire du PPC ou du DCS ciblé. Ainsi, l’aspect et la convivialité de l'interface opérateur sont répliquées et les commandes de simulation (p. ex. arrêt, exécution, etc.) sont déjà intégrées dans Orchid® CS.

    Le choix d'utiliser la stimulation ou la simulation dépend des préférences de client et de son budget.

Fermer

Techologies d’apprentissage

Apprentissage amélioré pour une meilleure compréhension des systèmes

Les objectifs d’un programme de formation nucléaire sont bien documentés, et les méthodes pour atteindre les objectifs d’apprentissage sont clairement établies. Le recours à la visualisation sert à compléter la formation en ajoutant à l’arsenal un autre outil qui vise à améliorer ou à enrichir l’expérience d’apprentissage en augmentant l’efficacité, le maintien de l’acquis et l’accessibilité. Les composants de visualisation peuvent être utilisés sur un support de formation autonome ou être facilement intégrés au simulateur complet en place ou aux programmes de formation en classe existants.

Les études ont montré que l’utilisation d’un environnement d’enseignement visuellement riche, interactif et immersif permet d’accroître l’efficacité de l’apprentissage et le maintien de l’acquis. Ce constat peut se résumer en deux concepts clés:

  • Voir est comprendre
  • Interagir aide à se rappeler

Afin d’améliorer les programmes de formation existants ou de mettre en place de nouveaux programmes, L3 MAPPS a mis au point des technologies reposant sur ces principes. L3 MAPPS a jumelé des techniques de visualisation informatique et de simulation de grande fidélité pour offrir des composantes et des systèmes de simulation animée en temps réel qui permettent d’offrir des formations immersives et participatives, individuelles ou en classe.

Modules d’apprentissage:
Saisir les principes de base

L’apprentissage par l’expérience permet d’atteindre les taux de persévérance les plus élevés. Encore de nos jours, les formations en salle de classe ont recours aux livres de cours, aux exposés et aux présentations. Jusqu’à maintenant, à tout le moins. L3 MAPPS offre des modules d’apprentissage permettant d’enrichir les formations génériques de base couramment données dans les programmes actuels. Grâce aux modules d’apprentissage, les collèges et les exploitants peuvent donner aux étudiants les moyens de tirer le maximum de valeur de l’apprentissage en ayant recours à l’expérience pratique. Les modules d’apprentissage aident les étudiants à visualiser différents équipements comme des soupapes, des pompes et des échangeurs thermiques. Éliminez l’incertitude associée au fait de devoir imaginer mentalement la composition et le fonctionnement d’un équipement; touchez-le, assemblez-le et observez son fonctionnement en classe ou sur une tablette.

Fermer

Connaissance de systèmes:
Donner vie aux schémas de centrale

Voici les modules de connaissance de systèmes, un nouvel outil puissant de formation pratique pour enseigner les systèmes de centrale permettant d’obtenir des taux de persévérance élevés grâce à l’apprentissage par l’expérience. L’apprentissage traditionnel en salle de classe est caractérisé par l’incertitude associée au fait que les étudiants doivent imaginer comment fonctionnent les systèmes d’une centrale, mais les instructeurs et les exploitants de centrale peuvent maintenant donner aux étudiants les moyens de les faire fonctionner, de les contrôler et d’avoir une rétroaction immédiate sur les mesures prises.

Fermer

Simulateurs d’apprentissage:
Améliorer l’apprentissage des centrales nucléaires

À titre de fournisseur mondial prééminent de simulateurs complets pour la formation des opérateurs, L3 MAPPS offre des simulateurs d’apprentissage permettant de combler le fossé entre la formation élémentaire des travailleurs du secteur nucléaire et la formation des opérateurs. Cet environnement logiciel novateur met à profit nos modèles de centrale détaillés et précis. Au lieu d’offrir un enseignement axé sur les aspects techniques de l’exploitation de votre centrale, les simulateurs d’apprentissage vous permettent d’offrir un environnement interactif et visuel complet conçu pour permettre une véritable compréhension du comportement de votre centrale. Les simulateurs d’apprentissage peuvent être livrés avec des scénarios préenregistrés ou être connectés à votre simulateur complet pour obtenir une rétroaction en temps réel. Nous offrons des simulateurs d’apprentissage pour différents types de centrale.

Fermer

Plateforme de formation:
Technologies d’apprentissage souples pour un enseignement souple

Les technologies d’apprentissage de L3 MAPPS sont conçues pour offrir un potentiel d’apprentissage maximum dans une gamme d’environnements d’apprentissage. Les modules d’apprentissage, les modules de connaissance de systèmes et les simulateurs d’apprentissage sont bien adaptés à la formation en classe, à la formation individuelle et à la formation au travail en équipe données au moyen d’un ordinateur de bureau ou d’une tablette ou sans technologie tactile.

Responsive image

Fermer

Simulateurs pour salles de classe

Étendre les avantages de la formation en classe

Les utilisateurs du simulateur ont déjà investi pour se doter de simulateurs haute fidélité équipés de panneaux de contrôle virtuel de L3 MAPPS qui sont disponibles sur la station de l’instructeur et qui sont aussi offerts en version pour les étudiants. Allez encore plus loin avec Orchid® Touch Interface (Orchid® TI). Décharger votre simulateur complet en réutilisant le même logiciel de simulation et les mêmes panneaux de contrôle virtuel sans investir des sommes importantes. Grâce à une technologie améliorée d’écran tactile grand format, L3 MAPPS donne une nouvelle dimension à la formation en classe avec Orchid® TI.

Configuration du matériel

Grâce à Orchid® TI, le panneau de contrôle et de commande auxiliaire de L3 MAPPS atteint un nouveau niveau de réalisme. Des graphiques de grande qualité s’affichent sur de grands écrans tactiles avec une résolution de 1080p (haute définition pleine résolution). Les écrans sont montés sur des cadres et peuvent être configurés de différentes façons afin de simuler différentes salles de contrôle. Orchid® TI peut être utilisée avec une baie d’écrans tactiles grand format pouvant afficher tous les panneaux de la salle de contrôle ou avec plusieurs baies d’écran configurées différemment pour simuler des salles de contrôle aux dispositions différentes.

Utilisez une baie d’écrans tactiles grand format ou reproduisez toute la salle de contrôle avec plusieurs baies d’écrans.

L’écran du haut de la baie de trois écrans est articulé et peut passer dans un cadre de porte standard de 32’’ x 84’’. Chaque baie est montée sur des roulettes pivotantes qui facilitent son déplacement d’une pièce à l’autre. Des pieds de nivellement sont également fournis avec chaque baie pour permettre de les fixer après avoir fait rouler la baie vers son emplacement désiré.

Nous offrons également une baie à deux écrans pour les opérations de type bureau.

Orchid TI Image

Interface utilisateur

L’interface d’écran tactile Orchid® TI permet aux étudiants de manipuler les graphiques et d’obtenir une image réaliste ainsi que des réponses audibles en temps réel.

Pour que la formation reste aussi réaliste que possible, les populaires fonctions de vue panoramique et de zoom des panneaux virtuels de la station de l’instructeur sont désactivées avec Orchid® TI pour permettre aux étudiants et aux équipes d’apprendre l’emplacement et l’orientation exacts des instruments des panneaux qui sont essentiels au fonctionnement de votre centrale. Il est possible de naviguer d’un panneau à l’autre sans risquer d’avoir une disposition irréaliste des instruments des panneaux.

Dans un environnement où les panneaux ne sont pas tous visibles en même temps, des témoins hors du champ de vision peuvent échapper à l’attention, ce qui entraîne une lacune dans la formation. Grâce à Orchid® TI, chaque fois qu’une alarme hors champ se déclenche (témoins situés sur les panneaux dans le secteur qu’observe l’apprenant), un indicateur apparaît pour avertir l’étudiant. En touchant simplement cet indicateur, un aperçu de la salle de contrôle s’affiche, indiquant le panneau sur lequel l’alarme s’est déclenchée. Dans la même interface, l’étudiant peut ensuite naviguer rapidement vers ce panneau.

Avantages

  • Un environnement de formation simulant une salle de contrôle complète pour une fraction du coût de votre simulateur complet qui vous permet de tirer pleinement profit de l’investissement que vous avez déjà réalisé.
  • Un environnement de formation réaliste qui permet d’enrichir l’environnement de votre simulateur complet pour les formations individuelles ou en équipe.
  • Décharger votre simulateur complet en utilisant un appareil qui répond aux besoins des jeunes apprenants.
  • L’architecture client-serveur de L3 MAPPS garantit des délais de réponse réalistes pour tous les panneaux virtuels, que la centrale simulée fonctionne normalement ou durant un accident grave.
  • Profiter pleinement des puissantes capacités de la station de l’instructeur dont vous disposez déjà à travers Orchid® Instructor Station avec Orchid® Touch Interface.
Fermer

Environnement de simulation

Environnement de perfectionnement et de simulation complet

L3 MAPPS a toujours été reconnu pour fournir des simulateurs de grande qualité. Grâce à sa gamme actuelle de produits de simulation, la gamme de produits Orchid®, L3 MAPPS poursuit cette tradition en offrant un environnement logiciel complet à la fine pointe.

Les outils Orchid® ont été conçus pour être hautement intégrés les uns aux autres afin d’offrir un environnement de travail efficace et efficient. Chaque outil a été conçu selon une approche normalisée; la structure des menus, les icônes, la documentation et le matériel de formation utilisés sont d’ailleurs les mêmes. En insistant sur l’utilisation d’icônes, de configurations, de thèmes et de menus communs, nous avons été en mesure de réduire la courbe d’apprentissage des utilisateurs qui adoptent les produits Orchid®.

Fonctions et avantages

Les produits Orchid® sont dotés des interfaces graphiques les plus récentes, elles sont plus conviviales et modernes, et offrent un niveau incomparable de personnalisation. Chaque application Orchid® comprend en ensemble de nouvelles fonctions qui aident les utilisateurs à utiliser nos outils de la façon la plus efficace possible. Les manuels d’utilisation, les menus d’aide et les astuces d’utilisation sont tous directement accessibles à même les outils. Tous les outils Orchid® sont fournis avec InstallShield, ce qui rend facile l’installation de toutes les applications Orchid® ainsi que la mise à jour des versions.

La maintenance de nos outils est maintenant plus rapide et facile que jamais. Les outils Orchid® prennent en charge les plus récents systèmes d’exploitation, outils de gestion de bases de données et compilateurs tiers.

À la lumière des commentaires reçus de notre communauté d’utilisateurs, nous avons intégré des centaines de nouvelles fonctions, ce qui fait de la gamme de produits Orchid® un ensemble complet et puissant d’outils répondant à tous vos besoins en matière de simulation.

Avec sa gamme complète de produits Orchid®, L3 MAPPS continue de fournir les normes de qualité les plus élevées au bénéfice de tous ses clients et vise l’atteinte de niveaux de satisfaction de la clientèle encore plus élevés.

Modèles avancés

Modèles avancés de réacteurs et de thermohydrauliques

Les modèles avancés de réacteur (CometMC et Comet PlusMC) et de thermohydraulique (ANTHEMMC) de L3 MAPPS vous permettent de tirer la fidélité et la performance maximales de votre simulateur. Les modèles, qui sont basés sur des principes fondamentaux de la physique et des techniques numériques avancées, ont largement fait leurs preuves dans des installations du monde entier.

Comet™/Comet Plus™™

CometMC et Comet PlusMC

Modèles avancés de cinétique de réacteur

ANTHEM™

ANTHEMMC

Modèle avancé de système d'alimentation en vapeur

Simulation d'accidents graves

L3 MAPPS peut répondre aux besoins de simulation d'accidents graves. La solution L3 MAPPS s’appuie sur des résultats avérés sur des simulateurs complets en temps réel.

En raison des événements survenus au Japon à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011, les régulateurs nucléaires du monde entier vont désormais examiner plus étroitement la capacité des exploitants de centrales nucléaires à gérer les situations engendrées par des accidents graves dépassant le cadre de leur conception. Pour assurer cette surveillance étroite, les opérateurs sont formés à la gestion de situations impliquant des accidents graves et la formation vise les connaissances et l'expérience nécessaires à assurer le rétablissement des opérations en toute sécurité.

Un accident grave peut se produire si une perte de refroidissement du combustible n'est pas traitée à temps. Le modèle thermo-hydraulique de L3 MAPPS simule les différents effets d'une perte de refroidissement tels que la formation de vapeur, l'augmentation de la température du noyau, la rupture de gaine et la production d'hydrogène. Cependant, la principale hypothèse dans le système ANTHEM™ est qu'il n'y aura pas de modification de la géométrie de la gaine ou des structures environnantes. Cette constatation est également vraie pour tous les autres modèles thermo-hydrauliques utilisés pour la simulation de centrales électriques. La simulation de ces conditions nécessite des codes supplémentaires. Par conséquent, aux fins des simulations, un accident grave est défini comme tout événement initiateur dont l'évolution entraîne une modification de la géométrie de la gaine ou des structures environnantes.

Des codes informatiques très sophistiqués existent depuis longtemps pour analyser la conception des centrales. Ils sont conçus pour être utilisés dans une application hors ligne, autonome, non continue et en temps non réel. Le modèle MAAP (Modular Accident Analysis Program) est un exemple de ces codes de conception. MAAP est un modèle reconnu internationalement et utilisé pour analyser les accidents graves fourni sous licence de l'EPRI. L3 MAPPS gère le MAAP4 et le MAAP5. Le code prend en compte un certain nombre de processus qui se produisent dans des conditions d'accidents graves tels que :

  • Formation de vapeur;
  • Augmentation de la température du noyau;
  • Oxydation de la gaine et dégagement de H2;
  • Défaillance de la cuve;
  • Interactions entre les débris du cœur et le béton;
  • Inflammation de gaz combustibles;
  • Entraînement de fluide par des gaz à haute vitesse;
  • Transport et dépôt des produits de fission libérés.

Les systèmes de centrales compris dans le cadre des modèles MAAP sont les suivants :

  • Système de refroidissement du réacteur;
  • Système de refroidissement du réacteur;
  • Système de refroidissement du réacteur;
  • Enceinte de confinement;
  • Piscine de combustible épuisé.

Même si les modèles pour ces systèmes sont sophistiqués, ils sont spécialement conçus pour simuler des conditions d'accidents graves. Les autres systèmes de centrales tels que les systèmes de refroidissement, les systèmes d'équilibre de centrale et les systèmes de contrôle sont traités comme des conditions aux limites ou simulés de façon fonctionnelle. Pour cette raison, MAAP ne peut être utilisé que pour la simulation des accidents graves et ne peut être considéré comme un modèle qui peut être utilisé pour toutes les opérations de la centrale qui sont typiquement considérées dans un simulateur en temps réel.

Mise en œuvre de simulation d'accidents graves basée sur le MAAP sur des simulateurs en temps réel

L3 MAPPS a choisi d'intégrer le code MAAP directement dans son Orchid® simulation environment plutôt que de le traiter comme une application externe distincte. L'intégration au sein Orchid® Simulator Executive supprime le besoin d'un logiciel de communication et garantit que MAAP est correctement synchronisé avec les autres modèles du simulateur. L'intégration dans la base de données Orchid® garantit que MAAP est inclus dans la configuration initiale de Orchid® Instructor Station. Orchid® Instructor Station est utilisé pour exploiter le simulateur avec des modèles MAAP pour la formation aux accidents graves ou avec des modèles conventionnels pour les autres formations aux accidents qui ne sont pas graves.

L3 MAPPS adapte l’application MAAP de manière à pouvoir contrôler le pas de temps et permet de s’assurer que MAAP est synchronisé avec les autres applications du modèle du simulateur.

L3 MAPPS adapte également le modèle MAAP à la centrale de référence simulée. Cette adaptation comprend la personnalisation des données spécifiques à la centrale de référence (en particulier la géométrie) et le remplacement des systèmes aux limites de MAAP avec des interfaces de modèles dynamiques du simulateur complet. Les adaptations amenées par L3 MAPPS au code MAAP sont minimales afin (a) de garantir la fidélité entre le simulateur et la version hors ligne de MAAP, (b) de permettre une analyse comparative facile de la version du simulateur de MAAP par rapport à la version hors ligne, et (c) une mise à jour ultérieure aisée des routines de MAAP sur nos simulateurs.

Les simulateurs peuvent aussi permettre des visualisations animées et interactives 2-D et 3-D du caisson de réacteur, de l’enceinte de confinement et de la piscine de combustible épuisé pour permettre aux opérateurs et aux ingénieurs de mieux comprendre le comportement de la centrale pendant des accidents graves.

SAS Dual Monitor Image

L3 MAPPS a intégré pleinement le modèle MAAP4 pour le simulateur complet de Krško (REP) pour Nuklearna Elektrarna Krško et le modèle MAAP5 pour le simulateur complet de Ling Ao Phase II (REP) en Chine. L3 MAPPS fournit également une mise en œuvre en temps réel de MAAP4 pour le simulateur complet d'Olkiluoto 3 (OL3) – le premier simulateur complet au monde pour une centrale de 3e génération, ainsi qu’un simulateur d’accident grave basé sur MAAP5 pour le simulateur complet de Susquehanna (REB).

Avantages

  • MAAP est largement accepté dans l'industrie comme un code d'analyse précis dans le domaine de l'analyse des accidents graves;
  • L'intégration de modèles MAAP dans le simulateur assure aux opérateurs une formation efficace en matière d'accidents graves;
  • Des procédures d'urgence peuvent être développées et validées sur le simulateur complet
  • Le simulateur peut être utilisé pour les exercices de planification de situations d'urgence;
  • La visualisation améliorée permet de réellement comprendre les conséquences des accidents graves.

MAAP est un logiciel de l’Electrical Power Research Institute (EPRI) qui effectue l’analyse des accidents graves pour les centrales nucléaires, y compris l’évaluation de l’endommagement du cœur et du transport radiologique. Une licence valide pour MAAP de l’EPRI est nécessaire avant qu’un client puisse utiliser MAAP avec les produits de simulateur du détenteur de permis.

L’EPRI (www.epri.com) effectue des recherches et des développements sur la production, le transport et l’utilisation d’électricité à l’avantage du public. L’EPRI, un organisme à but non lucratif indépendant, consulte ses scientifiques et ingénieurs et les spécialistes des universités et de l’industrie pour faire face aux problèmes liés à l’électricité, y compris la fiabilité, l’efficacité, la santé, la sécurité et l’environnement. L’EPRI ne parraine pas les produits ou les services de tiers. Les fournisseurs intéressés peuvent communiquer avec l’EPRI pour obtenir une licence pour MAAP.

Fermer

Solutions DCS pour simulateur

Systèmes de contrôle distribués (DCS)

Les systèmes de contrôle distribués (DCS), parfois appelés systèmes de contrôle numériques, sont désormais largement utilisés pour les réfections de centrales nucléaires, tout comme pour les nouvelles constructions. L3 MAPPS a participé à de nombreux projets de simulateur nécessitant l’implémentation de DCS de divers fournisseurs. Ces projets concernaient tout autant la modernisation que de la construction de nouveaux simulateurs à portée totale. Il existe différentes techniques pour ajouter des DCS à la simulation des processus et pour assurer leur interaction adéquate. Des réunions tenues avec des membres de l'industrie de la production d'énergie électrique nous ont permis de constater que ces techniques ne sont pas toujours bien connues. Certaines de ces techniques sont examinées ci-dessous.

Qu'est ce qu'un DCS?

Le texte qui suit (adapté de Wikipédia) décrit adéquatement ce qu’est un DCS :

Un DCS utilise généralement des processeurs sur mesure en guise de contrôleurs avec un logiciel de contrôle d’un fournisseur particulier et des interconnexions et des protocoles de communication propriétaires. Les contrôleurs sont dotés de capacités computationnelles étendues et peuvent exécuter, en plus des commandes proportionnelles, intégrale et dérivée, les commandes logiques et séquentielles. Les modules d'entrée-sortie (E/S) constituent des composants du DCS. Le processeur reçoit de l’information des modules d’entrée et transmet de l’information aux modules de sortie. Les modules d’entrée reçoivent dans le cours du processus de l’information des instruments d’entrée (aussi appelé capteurs de champ), et les modules de sortie transmettent aux actionneurs dans le champ des signaux de contrôle calculés par le contrôleur. Les bus informatiques raccordent les modules E/S et le processeur. Les bus raccordent également les contrôleurs distribués à l'interface homme-machine (HMI) ou aux consoles de contrôle.


Intégration des DCS à des simulateurs

Les trois techniques communément utilisées pour intégrer les DCS à des simulateurs sont la stimulation, l'émulation et la simulation. Les définitions suivantes sont adaptées de la publication de l'AIEAIAEA publication IAEA-TECDOC-1500, (Lignes directrices pour la mise à niveau et la modernisation des simulateurs de centrales nucléaires). :

DCS stimulation
Stimulation

Implémentation sur le simulateur d'une réplique du DCS de référence de la centrale en utilisant les mêmes matériels et application logicielle DCS qui sont installés à la centrale de référence

DCS emulation
Émulation

Implémentation sur le simulateur du DCS de la centrale de référence en utilisant la même application logicielle que celle installée à la centrale de référence, mais en recourant à du matériel et à un système d'exploitation de simulateur moins dispendieux. En ce qui concerne les commandes de DCS, on réfère parfois à l'émulation comme à « la machine virtuelle », « la stimulation virtuelle » ou « les contrôleurs virtuels ».

DCS simulation
Simulation

Implémentation du DCS de la centrale de référence en simulant la fonctionnalité du DCS à l’aide d’outils du fournisseur de simulateur.

À première vue, ces définitions semblent assez claires. Cependant, chacune de ces techniques présente des avantages et des inconvénients, de sorte que le meilleur choix pour un projet donné dépendra de plusieurs facteurs. Il faut notamment tenir compte de l'architecture du DCS, de la disponibilité d'une solution clé en main de simulateur du fournisseur de DCS, de la disponibilité de données propriétaires en amont de DCS, du calendrier de livraison des données, du coût, des préférences de l'utilisateur final et du but du simulateur, soit l'ingénierie ou l'entraînement ou les deux. Il est à noter également qu'un projet donné peut utiliser des techniques variées pour des DCS distincts, et même des techniques diverses (solution hybride) pour les volets de contrôle et de HMI du DCS. Les avantages et les inconvénients de chaque technique appliquée aux commandes de DCS et au HMI sont examinés ci-dessous.


Contrôle du DCS

La stimulation et l'émulation ont l’avantage d’utiliser le même logiciel de contrôle (tel qu’il est généré par les outils de configuration du DCS) que celui qui est exécuté sur les contrôleurs de DCS de la véritable centrale. Cette approche assure une fidélité maximale, facilite la mise à niveau du simulateur lors des modifications du logiciel de DCS de la centrale, et, elle est bien sûr tout particulièrement utile lorsque le simulateur est utilisé comme outil de validation du DCS. Néanmoins, la stimulation et l'émulation se présentent généralement sous la forme d’applications externes à l'environnement du simulateur et, à ce titre, des modifications sont nécessaires pour permettre leur compatibilité avec l'environnement du simulateur. La technologie propriétaire fait en sorte que les modifications de logiciel et de matériel ne peuvent être obtenues, lorsqu’elles peuvent même l’être, que part l’intermédiaire du fournisseur de DCS ou de ses partenaires. Pour un simulateur, le logiciel d'application du DCS doit être adapté pour permettre des fonctions de simulateur du type arrêter, exécuter, reculer et enregistrer/restaurer. À cette fin, il est possible d’ajouter cette fonctionnalité au logiciel de DCS lui-même ou d’adapter le logiciel de DCS pour lui permettre de s’exécuter comme une application dans l'environnement du simulateur. Ces modifications doivent être évaluées en profondeur. En outre, une solution de stimulation peut également nécessiter un dispositif matériel et logiciel spécialisé pour interfacer la simulation de processus avec le logiciel de contrôle des contrôleurs DCS. La conception de cette interface dépend de la conception du DCS lui-même. Dans le cas de l'émulation, une interface de communications est également requise entre l'environnement de simulation de processus et l'émulation, à moins que l'émulation n'ait été adaptée pour s’exécuter dans l'environnement de simulation.

Parmi ces trois techniques, la stimulation est la solution qui offre le degré le plus élevé de fidélité, toutefois, au coût le plus élevé, en raison des modifications et du coût d'acquisition du matériel et des licences de logiciel. En fait, le coût élevé du matériel propriétaire de DCS entraîne que cette solution n’est presque jamais choisie pour le logiciel d'application de contrôle sur le simulateur. L'émulation du logiciel d'application de contrôle apporte une solution à ce problème en éliminant la nécessité d'utiliser les véritables contrôleurs du DCS, bien que l’acquisition des licences de logiciels du fournisseur de DCS puisse toujours constituer un coût non négligeable. Il s’agit d’une considération importante lorsque le simulateur est composé de nombreuses installations de simulation telles que le simulateur à portée totale, les plateformes de développement et les simulateurs de formation en classe.

Dans le cas de la simulation, la logique représentée par les plans de fonction de DCS est reproduite à l'aide d'un outil de modélisation. La simulation peut s'effectuer en redessinant manuellement les plans de fonctions ou en les important automatiquement (traduction). Cette dernière option est plus efficace, mais elle nécessite que les plans de fonction contiennent toute l'information sur les interfaces et qu'ils soient disponibles dans un format électronique connu. La simulation exige également des librairies d'objet qui reproduisent la fonctionnalité des blocs de fonctions de DCS. La plupart des fournisseurs de DCS utilisent une combinaison de blocs de fonctions standard (ET, OU, etc.) et des blocs de fonctions sur mesure. Dans ce dernier cas, l'accès à une spécification fonctionnelle (ou idéalement au code lui même) est nécessaire pour reproduire exactement la fonctionnalité des commandes.

L'utilisation par la stimulation et par l'émulation du même code d'application que celui utilisé par la véritable centrale rend possible de simplifier le développement d'applications de simulateur et la maintenance de ce dernier. C'est notamment le cas de la mise en service du DCS de la centrale, de la validation des modifications futures du DCS et de l'implémentation des modifications de la centrale sur le simulateur. Néanmoins, des inconvénients potentiels existent à savoir si les conditions initiales (IC) d'implémentation du fournisseur de DCS permettent des mises à niveau efficaces des IC existantes et si les configurations multiples et les retours arrière de configuration sont pris en charge. Dans le cas d'un simulateur implémenté en parallèle avec les commandes de la centrale, un autre inconvénient possible est la durée du cycle nécessaire pour recevoir le logiciel d'application avec les modifications qui règlent les erreurs logiques dépistées sur le simulateur, puisque ce cycle est généralement déterminé par celui des modifications apportées à la centrale.

Technique Avantages potentiels Désavantages possibles
Stimulation

- - Reproduction fonctionnelle et physique de contrôle et de HMI la plus fidèle
- Implémentation rapide des modifications de la centrale
- Tests préalables des modifications de la centrale

- Coût du matériel et des licences de logiciels le plus élevé
- Implementation and validation of simulator-specific functionality
- Efficacité d'entretien du système de contrôle-commande
- Lien de dépendance important entre la livraison et la modification du logiciel d'application du DCS de simulateur et les progrès réels du processus de conception du DCS de la centrale
- Soutien offert pour des configurations multiples

Émulation

- Reproduction fonctionnelle et physique de contrôle et de HMI fidèle
- Coût du matériel moins élevé que celui de la stimulation
- Implémentation rapide des modifications de la centrale
- Tests préalables des modifications de la centrale

- Coût des licences de logiciel élevé si acquises auprès de tiers
- Implémentation et validation de la fonctionnalité propre au simulateur
- Efficacité d'entretien du système de contrôle commande
- Lien de dépendance important entre la livraison et la modification du logiciel d'application du DCS de simulateur et les progrès réels du processus de conception du DCS de la centrale
- Soutien offert pour des configurations multiples /p>

Simulation

- Haute fidélité de la reproduction dépendante de la disponibilité de données
- Coût du matériel et des licences de logiciels moins élevé
- Soutien automatique/inhérent de la fonctionnalité propre au simulateur

- Logique pouvant être rapidement implémentée et modifiée avant l'implémentation sur le DCS

- Accès aux données propriétaires du fournisseur de DCS
- Validation de la fidélité fonctionnelle et physique plus coûteuse en temps

Par ailleurs, un avantage important de la simulation est la compatibilité intégrée avec l'environnement de simulation, comprenant notamment les outils de gestion de IC et de gestion de configuration. Les plans de fonctions importées peuvent être utilisés pour générer directement le code de simulation. Cette génération peut s’effectuer par un générateur de code construit spécialement dans ce but ou en générant des schémas graphiques modifiable pour l'outil de construction de modèle, à la condition que toutes les données topologiques soient disponibles dans les données en amont. Cette dernière option facilite les modifications graphiques et le débogage. Un avantage supplémentaire pour le développement des simulateurs tient au fait qu’il est plus rapide d’implémenter les modifications à la logique, de les interfacer au processus et de les tester directement dans l'environnement de simulation, avant qu’elles ne soient implémentées sur le DCS lui-même. De plus, l’acquisition de licences multiples d'une simulation est généralement plus économique puisque le coût est dicté par un seul fournisseur de simulation. Par conséquent, la simulation est l'outil par excellence pour la phase de conception de base du DCS. En fait, pour les nouvelles constructions, le recours initial à la simulation initialement suivi par l'émulation offre le meilleur des deux mondes.


Interface homme machine du DCS

Dans le cas du HMI, une solution de stimulation ou d’émulation exige également une interface de communication et une adaptation pour les fonctions du simulateur. L'émulation présente un intérêt particulier quand le HMI est utilisé avec du matériel dispendieux de sécurité certifié. Pour les HMI qui roulent sur du matériel informatique commercialement disponible, le choix entre la stimulation (ou l'émulation) et la simulation dépend de la sophistication du HMI lui-même. La simulation nécessite la reproduction fidèle de tout ce qui touche à l’aspect et à la convivialité du HMI. Tandis que certaines étapes de ce processus peuvent être automatisées – telles que la reproduction de pages opérationnelles – une bonne part du processus doit être reproduit manuellement. Bien que la simulation soit réalisable sur le plan technique, la nature de plus en plus sophistiquée des graphiques de HMI fait généralement de la stimulation la solution par excellence. Néanmoins, comme c’est le cas pour les commandes, la simulation est une bonne option pour développer des applications aux fins de la conception initiale, de la vérification et validation du HMI, du fait du prototypage rapide et du coût abordable des licences.

Fermer

Systèmes de contrôle commande de la centrale CANDU

L'évolution se poursuit

Le premier réacteur CANDU* (Pickering-A, tranche 1) est entré en exploitation commerciale en 1971 sur le site du réacteur Pickering-A d'Ontario Hydro, situé à l'est de Toronto. En 1973, la centrale nucléaire de Pickering-A, équipée de quatre réacteurs CANDU, a produit plus d'électricité que toute autre centrale nucléaire du monde de cette époque.

Par l'intermédiaire de coopérations avec Énergie atomique du Canada limitée (EACL), concepteur du CANDU, ou directement avec les services publics d'électricité, L3 MAPPS fournit aux centrales CANDU des systèmes informatiques de centrales nucléaires (connus sous le nom de systèmes de calculateur de régulation numérique [DCC]) depuis 1970. Les systèmes de DCC sont utilisés pour surveiller et contrôler toutes les fonctions importantes du réacteur et de la centrale. En réponse à la demande, L3 MAPPS s'est employé depuis les 40 dernières années à poursuivre la modernisation de cette technologie.

L3 MAPPS a vendu des systèmes DCC pour des centrales nucléaires CANDU en Argentine, au Canada, en Chine, en Italie, en Corée et en Roumanie. Depuis 2006, L3 MAPPS travaille avec le Groupe de propriétaires de CANDU (GPC) pour améliorer la technologie et la documentation de DCC afin qu'elles puissent servir de référence pour des projets de DCC à venir. Un système DCC de la dernière génération se trouve à l'installation principale de L3 MAPPS de Montréal, Canada, pour assurer le soutien de tous les membres participants du GPC jusqu'en 2035.

Aperçu du système

Un système typique se compose de deux DCC. Les DCC X et DCC Y sont des contrôleurs en ligne redondants qui contrôlent le réacteur nucléaire. Chaque contrôleur utilise un ordinateur avec une interface d'entrée/sortie (E/S) de processus sur mesure et des périphériques logés dans des compartiments et utilise également des périphériques autonomes tel que des claviers, imprimantes et écrans. Une sonde à balayage de contact est utilisée pour lire les contacts relais, les commutateur à seui lou autres types similaires de contacts. Le scanneur est branché au DCC X et au DCC Y, mais communique uniquement avec le DCC indicateur.

Bases technologiques

L'architecture de système de DCC est axée sur deux technologies – l'unité centrale de traitement (CPU) et le système d'E/S. Dans une majorité des centrales CANDU, la technologie de CPU a évolué depuis les premiers micro ordinateurs de la famille Varian 70 jusqu'aux CPU modernes de Second Source Computers Inc. (SSCI) – d'abord la génération SSCI 125 et maintenant SSCI 890. La centrale nucléaire de Darlington exploitée par Ontario Power Generation (OPG) utilise une architecture de système de DCC axée sur la technologie DEC de CPU. Le système d'E/S, fondé sur la technologie de système d'acquisition et de contrôle des données Datapath 50, est conçu et fabriqué pour surveiller et contrôler des tranches de réacteurs CANDU. Toutes les mesures ont été prises durant l'ensemble des phases de conception et de construction pour assurer l'efficacité et l'intégrité maximales du fonctionnement du système.

Progression des CPU

DCC-CPU

L'ordinateur SSCI 890 est équipé d'un CPU monocarte, une carte de cache et des modules de mémoire de 2 Mo. Le CPU et la mémoire communiquent à l'aide d'un panneau spécial de connecteurs de système qui élimine les câbles interconnecteurs. Le CPU SSCI 890 comprend le mappage de la mémoire principale. Une table sur la carte du CPU peut assurer la gestion efficace de seize millions d'octets de mémoire principale en assurant la pleine protection de la mémoire. Les modules de mémoire combinent 2 Mo de mémoire métal oxyde semiconducteur (MOS) avec code correcteur d'erreurs (ECC) sur un module enfichable unique.

Parallèlement à l'architecture SSCI de CPU, L3 MAPPS a fourni et pris en charge l'architecture CPU de DCC PDP 11/70. Cette implémentation, utilisée depuis 20 ans aux installations de Darlington d'OPG, a récemment fait l'objet d'un remplacement innovateur par L3 MAPPS. Cette innovation a pris la forme d'une émulation matérielle de compatibilité, de forme et de fonction qui comprenait le processeur, diverses cartes contrôleurs de système, des fonds de pannier et un tableau de contrôle amélioré.

Mises à niveau des systèmes périphériques et des contrôleurs d'interface

En plus de l'amélioration continue de la performance des CPU des DCC, L3 MAPPS a mis à niveau et modifié plusieurs périphériques et contrôleurs d'interface associés au stockage des données, à l'impression et à l'interface d'acquisition de données sur PC. La nouvelle unité de mémoire de masse permet d'augmenter la taille de la mémoire totale à 128 Mo. Elle prévoit en outre un espace mémoire étendu pour les applications logicielles et pour les tampons de données historiques. La nouvelle technologie d'impression en réseau, qui utilise des imprimantes laser rapides, a nécessité une adaptation des contrôleurs d'imprimante pour les fonctions de messages d'alarme et d'impression.

Engagé à l'amélioration continue de la conception du DCC, L3 MAPPS est parvenu avec succès à émuler la fonctionnalité du système d'affichage de la salle de commande principale au moyen de sa technologie VME. Cette solution d'émulation a donné lieu au remplacement complet de l'équipement de Ramtek tout en maintenant le même logiciel de DCC, développé par les services publics, et utilisé sur le matériel du système d'affichage d'origine. Parallèlement à la technologie VME, L3 MAPPS fournit aux installations de Darlington d'OPG un nouveau contrôleur du système d'affichage qui donne une performance accrue au moyen d'une capacité de réseau TCP/IP.

La même technologie VME a été utilisée pour le remplacement de l'équipement de sonde à balayage de contact. Cette implémentation est présentement utilisée dans les tranches du projet de centrale nucléaire de Qinshan Phase III (Zhejiang, Chine), sur la tranche 2 de la centrale nucléaire de Cernavoda (Cernavoda, Roumanie) et sur les tranches 1 et 2 de la centrale nucléaire de Bruce (Ontario, Canada).

Soutien à long terme

L3 MAPPS a comme objectif d'assurer que le Groupe de propriétaires de CANDU (GPC) puisse compter sur un fournisseur solide et fiable pour ses services de maintenance et de soutien. L3 MAPPS assure la prise en charge du DCC depuis plus de 40 ans, et est fermement décidé non seulement à continuer, mais à améliorer le soutien technique de sa gamme de produits pour les 20 ans à venir.

COG

*CANDU, Enhanced CANDU 6 et EC6 sont des marques déposées d'Énergie atomique du Canada Limitée (EACL), dont la licence exclusive a été accordée à CANDU Energy Inc. CANDU est un acronyme qui signifie CANada Deuterium Uranium. Le système CANDU est une conception qui utilise de l'oxyde de deutérium (eau lourde) comme modérateur et réfrigérant et de l'uranium naturel comme combustible.

Fermer

Simulation et systèmes navals

Systèmes de contrôle pour les navires militaires, simulateurs à terre et à bord et solutions de formation clés en main.

Simulation et systèmes pour centrales

Simulateurs de centrale en temps réel et modernisation de simulateurs pour toutes les centrales et systèmes informatiques pour les centrales nucléaires CANDU.

Simulation et systèmes spatiaux

Simulateurs en temps réel pour les systèmes robotiques et les satellites qui appuient la conception axée sur la simulation et formation sur les opérations et l'entretien.